Lorient, Morbihan
Vincent Langlois
vjmp.langlois[at]protonmail.com

Portrait : Gabin, 10 ans, graine de champion ?

En cet après-midi gris de l’automne parisien, nous avons rendez-vous avec Gabin, 10 ans, et sa maman, Charlotte. Visiblement amusé à l’idée d’être interviewé, c’est avec une bonne grâce souriante et naturelle qu’il se prête à l’exercice, répondant avec précision à la plupart de nos questions – sans s’interdire d’avouer ne pas trop savoir quoi dire lorsque nos interrogations d’adulte ne lui parlent encore que trop vaguement. Qu’est-ce qui anime cet enfant on ne peut plus éveillé ? Beaucoup de choses mais, parmi celles-ci, une qui nous intéresse particulièrement aujourd’hui : le football, sa passion, qu’il pratique depuis trois ans dans son club de quartier et qu’il aime regarder à la télévision.

Le football : un modèle pour nos enfants ?

Car le football n’a pas toujours très bonne presse auprès des parents : sport populaire par excellence, les sommes d’argent faramineuses qu’il brasse font tourner la tête à bien des joueurs au comportement pas forcément exemplaire… et qui suscitent pourtant bien une adoration parfois fanatique chez nos enfants ! Pour autant, faudrait-il leur interdire de pratiquer cette activité ? Nous avons posé la question à Gabin : pour lui, c’est avant tout « un sport collectif où il faut s’entraider, être solidaires ». Et Charlotte de renchérir : « Ça lui fait beaucoup de bien. »

Auparavant, Gabin faisait de l’escrime, un sport qu’il continue à « respecte[r] beaucoup », mais qu’un concours de circonstances lui a fait abandonner, au profit du tennis. En effet, pour Charlotte, c’est important qu’il y ait un « équilibre entre sport individuel et sport collectif ».

Encouragé par ses parents mais aussi son tonton, ancien footballeur amateur, Gabin rejoint chaque samedi la banlieue parisienne avec son équipe pour affronter d’autres clubs. Ainsi, il intègre des valeurs telles que le respect des règles et de l’arbitre, malgré ce que lui et ses coéquipiers perçoivent comme des injustices… De toute façon, il faut un arbitre, sinon « ce serait du football américain ! » conclut-il. Mais aussi l’esprit de compétition… dans sa version saine : si son équipe perd, il ne sera « dèg’ » que si celle-ci n’a pas été solidaire, ne s’est pas donnée à fond. Gagner en « se criant dessus » ne l’intéresse pas vraiment… et on le comprend ! D’ailleurs, c’est cela qu’il aime chez Benzema, sa star préférée : il est « altruiste », il a mérité son Ballon d’Or, alors que Messi ne joue « que pour ses stats’ ». Bref, si vous craigniez que le football n’encourage votre enfant à devenir individualiste et mauvais joueur, soyez rassurés !

Mais, le football, affirmeront peut-être certains, c’est un sport affreusement machiste, qui encourage chez les jeunes garçons un entre-soi masculin méprisant pour les filles ! Pourtant une telle remarque est insensée aux yeux de Gabin, et même sans objet, puisque son équipe est tout simplement… mixte. Pour lui, à son âge il n’y a pas de différence entre les garçons et les filles (à part, bien sûr, si l’une d’entre elles se montrait « particulièrement odieuse »).

On l’aura compris, Gabin, comme sa première supportrice Charlotte, ont peu de réserves concernant le football. Dès lors que sa pratique s’inscrit dans un équilibre de vie. Et si Gabin voulait devenir footballeur ? « On en a discuté », affirment-ils en cœur. Et Gabin a bien conscience que c’est un rêve que beaucoup partagent, avec peu d’élus. Nombreux sont ceux qui « restent sur le carreau », faute d’avoir prévu de plan B.

Nous repartons souriant, impressionnés par la lucidité de Gabin pour son âge : nul doute qu’un dialogue existe entre lui et ses parents, et c’est sans doute là que réside la clef pour empêcher nos enfants d’aduler sans discernement les étoiles du football.

Cet article a été rédigé à l’occasion d’un exercice pratique de la formation « Rédacteur web » du Greta-CDMA (4e trimestre 2022). Les prénoms ont été changés. Il ne répond pas à une contrainte d’optimisation SEO.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 10 =